28 novembre 2008

JEEP APERÇUE PAR MADAME ET LE DOCTEUR ATTENDU DANS L'AFFAIRE COFFIN (10)




LA JEEP QUE MADAME ET LE DOCTEUR ATTENDU ONT APERÇUE

Voici une autre histoire de jeep. Il nous en reste encore cinq à lire. Encore une fois, le juge Brossard relève les inexactitudes contenues dans les livres de Belliveau et Hébert.

RAPPORT DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE BROSSARD SUR L’AFFAIRE COFFIN (27 NOVEMBRE 1964) VOL. 1 CHAPITRE 5 (Dixième partie)
LA JEEP DONT LA PRÉSENCE EN GASPÉSIE OU AUX ENVIRONS AURAIT ÉTÉ CONSTATÉE PAR DES TÉMOINS OCULAIRES À L’ÉPOQUE OÙ LES CRIMES FURENT COMMIS
VIII
LA JEEP DU DOCTEUR ET DE MADAME ATTENDU
Voici une jeep dont a parlé monsieur Hébert et dont il se garde bien de mentionner, comme il le fit pour les autres jeeps, la date à laquelle elle aurait été aperçue par le docteur Attendu près de l’Auberge de Fort Prével dans le parc des Laurentides, à une vingtaine de milles de Gaspé.
Le docteur Atendu a été entendu comme témoin devant cette Commission.
Il ressort de son témoignage que pendant son séjour à Fort Prével, le 13 ou le 14 août 1953, alors qu’il se dirigeait dans son véhicule vers l’Auberge de Fort Prével, pour y aller prendre le dîner, il rencontra une jeep dont il se souvient vaguement comme étant pâle, jaune pâle, et portant des licences américaines « soit des chiffres jaunes sur un fond noir ou vert ou des chiffres noirs sur un fond inverse ». Il ne la vit que quelques instants, mais comme elle n’allait pas vite, il put constater qu’elle était recouverte d’un « bâti » en bois de fabrication domestique, par opposition à ceux qui sont faits dans les manufactures. Quand il parle de jaune, il veut dire plutôt la couleur du bois naturel qui est de couleur s’apparentant plutôt au jaune, au brun, au rouge ou au vert. Il ne remarqua pas l’occupant ou les occupants de cette jeep.
Il se souvient d’avoir parlé de cette jeep avec quelqu’un de la Sûreté provinciale, soit au téléphone, soit à l’Auberge de Fort Prével même.
Beaucoup plus tard, il fut appelé à faire une déclaration dans une étude légale de Montréal dont les membres agissaient comme correspondants de Me Gravel; à cette occasion, il signa un affidavit daté du 27 septembre 1955 qui fut subséquemment transmis au ministère de la Justice par Me Gravel le 1er octobre.
Quand il a vu la jeep, il y avait déjà un mois que les cadavres des trois victimes avaient été retrouvés et deux mois que les victimes avaient été tuées.
Il n’a jamais communiqué avec M. Hébert à ce sujet.
Il est inexact qu’il ait déclaré que lors de la rencontre, la jeep filait à vive allure. Son témoignage est à l’effet contraire.
Bien qu’il eût su dans le temps qu’éventuellement sa déclaration assermentée devait être transmise au ministère de la Justice, il ne peut dire comment et par qui elle le fut.
Comment le docteur Attendu a-t-il pu parler de cette jeep à la police, le27 juillet 1953, comme le déclare monsieur Belliveau (page 101) quand il ne l’a vue que le 14 août?
Comment est-il possible de relier à une jeep que Coffin aurait vue le 10 juin, dans le bois, à quelque quarante milles, à l’ouest de Gaspé, une jeep circulant à 20 milles à l’est de Gaspé, le 14 août, soit plus de deux mois plus tard, à moins de faire encore une fois des hypothèses et des conjectures qui ne constituent pas une preuve le moindrement probante? Et pourquoi relierait-on cette jeep à celle de Coffin de préférence à toutes celles lui ressemblant qui auraient pu, au mois d’août, septembre ou octobre 1953, se trouver en Gaspésie ou dans un rayon de plusieurs centaines de milles de la Gaspésie? La question comporte sa réponse qui fait ressortir, mettons le peu de sérieux et de réflexion, des affirmations relatives à cette jeep contenues dans les livres de messieurs Belliveau et Hébert et de la transmission de l’affidavit du docteur Attendu au ministère de la Justice.
Il n’est pas étonnant que dans ses deux volumes, Jacques Hébert n’ait pas parlé de la date où fut aperçue par le docteur Attendu « cette jeep filant à grande allure » et comme les autres, « disparues brusquement ». (page 164) (À SUIVRE)
LA SEMAINE PROCHAINE, IL SERA QUESTION DE LA JEEP DE JOHN HACKETT

42 commentaires:

Anonyme a dit...

ESt-ce vous le skieur Me Fortin? Ma question est une blague, car j'admire ce que vous faites cf cette affaire Coffin
M. Pelletier

Anonyme a dit...

Cette jeep décrite par Jacques Hébert comme "filant à grande allure" nous fait penser aux observations de soucoupes volantes.
Bravo, Me Fortin, pour votre formidable travail.

Anonyme a dit...

Le livre de Jacques Hébert est d'une incroyable malhonnêteté.
Sébastien Beaulieu-Leclerc

Clément Fortin a dit...

Le ski est`commencé. J'en ai fait trois fois. Mais ce n'est pas moi, ce bon skieur.

Anonyme a dit...

Mr. Fortin:
The more people compare your blog to Stoddard Online, the more they get convinced of Coffin guiltiness.
JG Leclair Ottawa

Anonyme a dit...

Ne craigniez-vous pas de faire une indigestion avec toutes ces jeeps? Ne lâchez pas. Merci
Paul Latreille
Ste-Anne-des-Monts

Anonyme a dit...

I don't want to sully Mr. Stoddard's good name, but I think he behaves very badly by letting the Coffin family under the impression that he knows the identity of the real killers.

Anonyme a dit...

To me ,there was at least another not so bright guy from gaspe involved in the murders along with Coffin .There were ties to , let say , peoples directly interested in the ownership of mining claims and fearing to loose them to american speculators .Baker's hotel and loundge was then the place where all those fortune seekers hanged out. Mix the three
ingredients around a bar's table ,
shake well and serve .That guy is still running loose .

Anonyme a dit...

Probably all those peoples are dead now , this happened more than fifty years ago .

Anonyme a dit...

Cette Jeep que le Dr. Attendu a apercue près de deux mois après la date des meurtres , mais qui correspondait à la description faite par Coffin du véhicule des deux américains ( toit et cotés fait de plywood ) appartenait peut-être à ce contrebandier américain de Barachois ,dont parle Alton Price ,venu livrer sa boisson illégale à l'hôtel de Fort Prével ? Tant qu'à cogiter !

Clément Fortin a dit...

Il ne s'agit pas de "cogiter". Je rapporte les faits tels qu'ils ont été prouvés selon les lois de la preuve du Canada.

Anonyme a dit...

Le propos de ' Tant qu'à cogiter '
ne s'adresse pas à vous Me Fortin
ni à votre rapport des faits ,
vous êtes susceptible , ma foi , mais à une tentative de trouver une raison quelconque à la présence indue de cet énigmatique Jeep dans l'entrée de l'hôtel Fort Prével, qui soit dit en passant est une fameuse auberge doublée d'un club de golf renommé .

Anonyme a dit...

Silence total du coté de Stoddard ,vous l'avez , comme on dit , submergé de rapports d'enquêtes au sujet des Jeep et il en reste encore à venir .
Cà lui en bouche un coin .
Vous ne m'avez pas encore répondu au sujet de ces documents que Stoddard veut produire ,cette suite de documents transmise entre les usa , les maritimes et Québec . Qu'en est-il ?

Anonyme a dit...

Ces histoires de jeep, de concessions minières, de complices, etc. relèvent toutes de l'hypothèse, quand ce n'est pas du commérage. Elles n'ajoutent ni n'enlèvent strictement rien à la preuve mur à mur présentée au procès. Coffin a été condamné sur la base de ses contradictions et de la doctrine légale de la possession récente.
Donnez-vous la peine, messieurs, de lire la déclaration statutaire de Coffin, ainsi que les notes du procès, et vous ne vous intéresserez plus JAMAIS aux jeeps, aux concessions minières et aux complices.
Pierre Granger, Laval

Anonyme a dit...

À pierre Granger, Laval: très bien dit, ca réume ce que je pense
L. Amyot

Anonyme a dit...

Me Fortin ,

Je suis d'accord avec certains des propos de M.Granger ' Coffin a été condamné sur la base de ses contradictions et la doctrine légale de la possession récente '
Il a été pendu et son âme repose en paix . La justice a été servie .
Pourtant , de grandes zones d'ombre subsistent et n'ont jamais trouvées d'éclaircissement ,de grandes questions n'ont jamais recues de réponse : le motif , la question de l'indubitable nécessité de la présence d'une deuxième personne
pour expliquer comment certains
items retrouvés dans un ravin le long de la route ont été balancés d'un véhicule en marche , et tant d'autres qu'il serait trop long d'énumérer .
Le mystère ainsi persiste et la recherche d'une logique , la non-satiété d'une certitude de
justice rendue ,le malaise entretenu de faits et circonstances non produits
laissent un goût amer .
Plus de cinquantes années ont passées et hypothèses farfelues , commérages de ligues du vieux poêle , dites vous , vont persister , l'humain est ainsi .
Tant qu'à la notion de la preuve
MUR À MUR présentée au procès
chuchotons qu'elle fut suffisante aux fins de la Justice .

Anonyme a dit...

À M.Granger

Si tout était si clair et si net dès la fin du procès , pourquoi la Commission Brossard ,pourquoi les divers réexamens par des
sociétés diverses d'aides aux cas litigieux de justice rendue , et pourquoi ce nouveau recours à une révision par la Cour Suprême
du Canada

Anonyme a dit...

Le motif ? Le vol.
Une deuxième personne ? On croirait entendre parler Jacques Hébert. Pas besoin d'être deux pour balancer des trucs des deux côtés d'un chemin. Il suffit de revenir sur ses pas.
Lisez le livre de Me Fortin. Toutes ces choses ont été soigneusement examinées.discutées

Anonyme a dit...

"Pourquoi la Commission Brossard ,pourquoi les divers réexamens par des
sociétés diverses d'aides aux cas litigieux de justice rendue , et pourquoi ce nouveau recours à une révision par la Cour Suprême
du Canada ?"
POURQUOI ? À cause des "zones d'ombre" créées par Hébert, Belliveau, Price, et rapportées par tous ceux qui n'ont jamais pris connaissance de la preuve. À cause des journalistes qui n'ont pas fait leur job. À cause des ragots des uns et des autres et de l'exploitation qu'en a fait Me Gravel à des fins personnelles et même pécunières. Lincoln a dit : "On peut tromper tout le monde une partie du temps. On peut tromper une partie du monde tout le temps. Mais on ne peut tromper tout le monde tout le temps."
Pierre Granger

Anonyme a dit...

M. Granger ,

Quand la Justice enquête et réenquête encore sur elle-même ,forcée par l'opinion publique sur sa propre notion essentielle ,c'est qu'elle se remet en question ,qu'elle a un sérieux doûte sur elle-même , un doûte raisonné et raisonnable sur sa propre interprétation de la Justice .

La notion de Justice n'est rien en elle-même si elle ne trouve pas
son acceptation irréfutable dans la notion de Justice de la populace qui a requis son intervention , imfaillible par définition. .

Pourtant cette notion de doûte raisonnable ne s'est pas appliquée dans le cas de Coffin .

Il a été condamné sur la base de ses contradictions lors des divers témoignages et SURTOUT
sur la nébuleuse DOCTRINE LÉGALE
de la possession récente .

Y aurait-il eu abus de pouvoir de la Justice au détriment des droits inviolables de Coffin à une défence pleine et entière et l'obligation légale dans notre système ,à la Couronne , de prouver HORS DE TOUT DOUTE RAISONNABLE QU'IL ÉTAIT COUPABLE des meurtres dont il était accusés ?

Clément Fortin a dit...

À celui ou celle qui m'a laissé ce commentaire: "Vous ne m'avez pas encore répondu au sujet de ces documents que Stoddard veut produire ,cette suite de documents transmise entre les usa , les maritimes et Québec . Qu'en est-il?"

Sur ce blogue, j'ai affiché le 03.04.08, un extrait du rapport Brosssard au sujet de l'intervention des États-Unis dans l'affaire Coffin et des documents officiels. Il sera question du Nouveau Brunswick quand j'aborderai le cas de la jeep Arnold. Arnold était un Américain exploitant des entreprises au Nouveau-Brunswick. À suivre.

Anonyme a dit...

M.Granger

Le silence devient un péché lorsqu'il prend la place qui revient à la protestation ; et, d'un homme, il fait alors un lâche.»
[ Abraham Lincoln ]

Anonyme a dit...

Me Fortin ,

Voici les propos de Stoddard :

You are going to see a document trail from Pennsylvania to Quebec. You will as well see a document trail from the Maritime provinces to Quebec and Pennsylvania. When it is all put together, I am confident that you will have little doubt as to who the killers are.

Stoddard ne parle pas du tout des documents dont vous faites mention dans votre article du
03-04-08 , alors de quels documents parle-t-il ?

Clément Fortin a dit...

Il vous faudrait le demander à Monsieur Stoddard.

Anonyme a dit...

Me Fortin ,

Je ne crois pas que Mr.Stoddard
répondrait à ma question , surtout rédigée en langue francaise . Il me semble avoir en aversion plusieurs francophones connus : vous-même , Duplessis ,
Me Maher , Me Gravel ,Me Brossard ,le capitaine Matte ,
et j'en passe ...

On percoit une certaine absence sur son blog , serait-il boggé
comme on dit ?

Anonyme a dit...

Me Fortin
et M.Granger

La justice consiste à mesurer la peine et la faute, et l'extrême justice est une injure.
[Montesquieu

On a prouvé que Coffin avait volé , qu'il mentait , qu'il buvait beaucoup d'alcool ,
qu'il vivait en concubinage et qu'il avait un fils concu hors des liens du mariage ,qu'il était anglophone et en plus Protestant

Dans les années 50 , au temps de la grande noirceur , au temps de l'église catholique Romaine triomphante , au temps d'avant ,
c'était évident qu'ayant fait et ayant été tout ce qui précède ,
tu ne pouvais qu'être coupable de meurtre si jamais meurtre était commis dans ta région .

Les temps ont changés , les gens aussi , Coffin sera innocenté .

Anonyme a dit...

Comment ça, NÉBULEUSE doctrine légale de la possession récente ? Savez-vous de quoi vous parlez, monsieur ? Savez-vous ce sur quoi, dans notre droit, repose une doctrine ? Vous avez l'air de penser qu'il s'agit d'une chose sortie du cerveau fatigué d'un vieux juriste. Ou vous ne connaissez pas du tout notre droit, ou vous ne le respectez pas.

Anonyme a dit...

On croirait entendre Lew Stoddard. Cet anonyme a bien appris à l'école de Stoddard.

Anonyme a dit...

Oui oui, cet anonyme qui site Montesquieu devrait aussi citer sa mère, sa belle-mère et Lew Stoddard.
Jean Lafrenière
Mtl

Anonyme a dit...

Me Fortin
et au quidam qui s'horripile en réaction à notre assertion relative à la nébuleuse doctrine légale de la possession récente

Les lois rencontrent toujours les passions et les préjugés du législateur. Quelquefois elles passent au travers, et s'y teignent ; quelquefois elles y restent, et s'y incorporent.
[Montesquieu

Anonyme a dit...

Me Fortin et à tous les nostalgiques de l'Inquisition .

Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous.»
[ Charles de Secondat Montesquieu ]

Anonyme a dit...

Me Fortin
Quand nous ferez vous partager les témoignages entendus à huis clos lors des audiences de la commission Brossard ?
Pourriez vous dès maintenant nous donner la liste des personnes ayant ainsi témoignés ,sans nécessairement nous dévoiler maintenant le contenu de leurs témoignages ?

Anonyme a dit...

Me Fortin ,

Êtes vous déjà venu , vous même ,
visiter les lieux où se sont produits les meurtres des trois chasseurs américains ?
Avez vous circulé sur l'immense étendue du territoire où ont été retrouvées les différents exhibits laissés après le crime ?
Avez vous réussi à conceptualiser
le modus operendi de quiconques
a perpétré ce crime et en êtes vous venu à la conclusion que tout cà n'était que le produit d'un seul homme ?
Vous êtes avocat , pas détective ,
je sais , mais , tout de même ,
Coffin n'avait jamais vu de film de Rambo !
Pourtant , la fine fleur des limiers de l'époque en sont venus à cette conclusion .
OÙ est l'erreur ?

Clément Fortin a dit...

J'attends le jugement de la Cour du Québec. Évidemment, je me conformerai au jugement qui sera rendu.

Clément Fortin a dit...

Je visite ma Gaspésie natale plusieurs fois, chaque année. Plus particulièrement, en 2007, j’ai revu les lieux dont il est question dans cette affaire. Quand j’étais un jeune étudiant, j’ai eu le bonheur de travailler dans des camps de mineurs et de bûcherons. Cependant, je vous signale qu’il ne m’appartient pas de juger des faits. Je vous répète que je ne rapporte que les faits qui ont été prouvés conformément aux lois sur la preuve au Canada. Vous pouvez penser ce que vous voudrez, vous pouvez imaginer ce que vous voudrez, soulevez toutes les hypothèses que vous voudrez, c’est votre droit le plus strict. Et je le respecte, évidemment.

Anonyme a dit...

Me Fortin: Pourriez-vous nous dire enquelques mots en quoi consiste la doctrine de la possession récente? ESt-ce qu'elle a été défini par un seul juriste comme semblele dire un visiteur de votre blog? UN ami qui se dirige vers le droit croit qu'elle repose sur une loi statistique, après étude de milliers de cas.
Merci de répondre à ma question.
Jran-François Patry, Québec

Clément Fortin a dit...

J'ai déjà expliqué, le 29 avril 2008, sur ce blogue ce qu'est la doctrine de la possession récente. Je vous donne le lien ci-desous:
http://fortinclement.blogspot.com/2008/04/pompe-essence-et-reu-du-garage.html
Je vous réfère aussi à mon ouvrage L'affaire Coffin: une supercherie? aux pages 341 et 342. Vous pourrez ainsi l'étudier dans un contexte donné.

Anonyme a dit...

Me Fortin ,

Votre position doit devenir inconfortable à la longue .
Ne pas émettre d'opinion , ne pas prendre partie , ni pour , ni contre , s'en tenir à rabâcher toujours la même vieille chanson , surtout qu'elle n'est pas de vous , mais celles d'un vieux procès entaché de controverse et d'un rapport de Commission Brossard plus que jamais remis en question , même s'il compte des milliers de pages jaunies .

Vous me faites penser à cet antique saint ,dont je ne me souviens plus du nom , juché au sommet de sa colonne , et qui restait là , sans rien dire , sans rien faire , immobile et attendant d'un air serein la béatification .Qui est venue pourtant ... Faut être patient !

Attention ! on voit déjà des signes précurseurs , de vilaines fêlures en surface de votre colonne .
Qui sait , si celle-ci , ne se craquellera pas sous peu et s'effondrera dans un grand bruit .
Les trompettes de Joshué et le grand cri de son peuple ont bien fait tomber les murs de Jéricho.

Ce triste saint tombera de haut et quel sombre trou faudra-t-il pour dissimuler sa honte .

Triste fin de carrière pour un avoué , désavoué .

S Roy a dit...

You and your helper are unusually quiet on your blog to-day. Would this have anything to do with the latest posting on The Stoddard Online website?

The letter that he posted would be a damning piece of evidence against the crown.

S Roy
Niagara Falls, Ontario

Anonyme a dit...

Me Fortin,
Je vois que S Roy Stoddard vient de vous écrire. Il oublie toujours de mettre un point après l'initiale du prénom.

Donald Macklin a dit...

I agree with S Roy. It would have been very damaging to the crown for that evidence to have been presented. Makes one wonder how much more there is going to be and it sure raises questions as to the credibility of the crown in this case.

Donald Macklin
Sarnia

Anonyme a dit...

Poor Donald Macklin ,

With all those ' What if ? silly insinuations from Stoddard , look where you are now . Lost and incredulous .
Why don't you ask him , directly on his blog to tell you the names , you hear me ? the names he's hiding from you .
Stop being a beleiver of a make beleive liar .