27 juin 2008

LECTURE DE VACANCES


Je me permets de vous faire quelques suggestions de lecture pendant vos vacances.
Vous pouvez vous procurer ces livres chez Wilson & Lafleur

May I suggest that you read my books on your vacation. You may order them from Wilson & Lafleur.
Voici quelques commentaires que des journalistes ont fait au sujet de mes livres:
Here are some comments that were made about them. The literal translation is mine.

L'Affaire Coffin, une supercherie?, dissipe tout soupçon quant aux assertions de certains dont le sénateur Hébert selon lesquelles le procès a été bâclé et que Coffin a été condamné, car le jury était formé de Gaspésiens ignorants. On a fait entendre au jury des dizaines de témoins qui ont rassemblé les éléments d'une preuve circonstancielle écrasante contre Coffin. (L’affaire Coffin : une supercherie ?, clears up all suspicion about the assertions made by some, senator Hébert is one of them, purporting that the trial was botched and that Coffin was condemned because the jury was formed with ignorant Gaspesians. Dozens of witnesses were heard who brought together the elements of an overwhelming circumstantial evidence against Coffin.)
David Santerre, Le Journal de Montréal

Dans un minutieux travail de reconstitution du célèbre procès, l'avocat Clément Fortin en arrive à une brutale conclusion.(In a meticulous work of reconsituting the famous trial, the lawyer Clément Fortin reaches a brutal conclusion.)
Bryan Miles, Le Devoir

Le juge Brossard avançait que les propos de Jacques Hébert étaient sans fondement. Pour sa part, Clément Fortin fait valoir que n’eût été le brûlot de Jacques Hébert clamant l’innocence de Coffin, l’affaire Coffin serait oubliée depuis belle lurette, et le public n’aurait pas si longtemps douté du bon déroulement du procès. (Justice Brossard put forward that Jacques Hébert’s remarks were unfounded. Clément Fortin explains that without Jacques Hébert’s pamphlet crying out Coffin’s innocence, the Coffin affair would have been forgotten a long time ago.)
Rollande Parent, Le journal du Barreau


Contrairement aux livres à succès de feu Jacques Hébert, celui de M. Fortin s’appuie sur une documentation solide. Il démonte la thèse de l’erreur judiciaire, sans pour autant prendre parti clairement. (Unlike Jacques Hébert’s bestsellers, Mr. Fortin’s book relies on a solid documentation. He takes to pieces the miscarriage of justice thesis, without however taking a clear stand.)
Yves Boisvert, La Presse

Loin d'être un pamphlet, L'affaire Coffin : une supercherie? s'attarde avec patience aux faits présentés aux jurés. L'auteur se garde quelques pages à la fin de son bouquin pour donner ses conclusions, sans plus. Quelques commentaires qui suffisent toutefois à faire comprendre que toute la controverse sur la non-culpabilité de Coffin a longtemps vogué sur une vague de ouï-dire, de sensationnalisme et d'intérêts politiques. (Far from being a pamphlet, L’affaire Coffin : une supercherie ? patiently lingers over the facts submitted to the jurors. The author reserves for himself a few pages at the end of his book to give his conclusions. A few comments are sufficient however to realize that the whole controversy on the non-guiltiness of Coffin has drifted for a long time on a wave of hearsay, sensationalism and political interests.)
Éric Nicol, Le Journal de la Vallée

Clément Fortin n’a pas ménagé ses efforts afin de reconstituer le plus fidèlement possible les éléments de ce drame. (Clément Fortin has spared no effort to reconstitute as faithfully as possible the elements of this drama.)
Jean Larrivée, L’Estuaire

Pas l’ombre d’un doute : ce fascinant docu-roman porte un dur coup à la thèse de Jacques Hébert. Il résume les 2 250 pages de transcriptions sténographiques et de procédures du procès de Wilbert Coffin, à Percé, en 1954. Loin des ragots, il s’en tient aux faits mis en preuve devant la Cour du banc de la reine. (Without the shade of a doubt, this docu-novel strikes a hard blow at Jacques Hébert’s thesis. It summarizes the 2 250 page short-hand transcripts and proceedings of Wilbert Coffin’s trial, at Percé, in 1954. Far from gossips, he sticks to the facts which were proven before the Court of Queen’s Bench.)

13 commentaires:

LIMON a dit...

Cool site.This is my blog site http://themobilemagic.blogspot.com .... click here

Anonyme a dit...

Bonne vacance,ms fortin.
Thank you very much.
Greg Glass,Mtl

Clément Fortin a dit...

Dans le dernier numéro du Magazine Gaspésie, un article intitulé Hôtels et restaurants : fleurons de l’hospitalité gaspésienne, Jean-Marie Fallu, rédacteur en chef, écrit ceci :

« UN ÂGE D’OR : LES ANNÉES 1950
Après un ralentissement de cette industrie durant la guerre, le tourisme prend de la vigueur dans les années 1950. Le littoral avec ses paysages pittoresques et ses anses de pêche bourdonnantes d’activités attire de 80 00 à 100 00 touristes annuellement. Entre 1946 et 1956, le nombre d’hôtels passe de 128 à 189. »
Ceux qui, comme Jacques Hébert, accusaient Duplessis de vouloir sauver l’industrie touristique de la Gaspésie en trouvant au plus vite un coupable, n’avaient pas pris connaissance des statistiques.

(A literal translation)
In the last issue of Magazine Gaspésie, an article titled Hotels and Restaurants: jewels of Gaspesian hospitality, Jean-Marie Fallu, editor in chief, write this:

“A GOLDEN AGE: THE 1950’S
After a slowing down during the war, tourism regained strength in the 1950’s. The Gaspé coast, with its picturesque sites and buzzing fishing coves, attracted from 80 000 to 100 000 tourists yearly. Between 1946 and 1956, the number of hotels went up from 128 to 189.”
Those who, like Jacques Hébert, accused Duplessis of wanting to save the Gaspé tourist industry in finding a culprit as quickly as possible did not look at the statistics.

Anonyme a dit...

J'ai lu votre livre, Me Fortin, et je n'ai pas manqué une seule ligne de votre blogue.
La preuve contre Coffin est extrêmement lourde. Il n'aurait jamais été capable de s'expliquer sur les mensonges de sa déclaration statutaire, tant ceux-ci étaient nombreux. Il ne faut pas chercher ailleurs les raisons pour lesquelles ses avocats ont jugé préférable de ne pas le mettre dans le box des témoins.

Anonyme a dit...

Plus aucun doute dans mon esprit: l'affaire Coffin est née du délire d'un homme, Jacques Hébert, qui voulait à tout prix promouvoir son journal (Journal VRAI) et faire tomber Duplessis. Sa devise était: "Tous les moyens sont bons pour arriver à ma fin."
Merci à vous, maître Fortin.
G. Laplante, Montréal

Normand Lefrançois a dit...

Maître Fortin,
Comment expliquez-vous le fait que la presse ne s'est pas attardée sur les conclusions de la Commission Brossard? Elle n'en a pas beaucoup parlé, en autant que je me souvienne. Voulait-elle s'abstenir d'humilier un confrère, Jacques Hébert ?
Normand Lefrançois, Québec

Clément Fortin a dit...

Monsieur Lefrançois,
Le juge Brossard n’est pas tendre envers les journalistes. Je vous réfère à la Partie VIII de son rapport et plus particulièrement au chapitre 2 Les critiques III – La liberté d’information (page 652) et IV – Un exemple d’abus (page 659). Voici un extrait : « Notre enquête aura démontré le tort immense et difficilement réparable que peuvent causer les abus commis dans l’exercice de la liberté d’information. De plus en plus, sous notre régime de liberté quasi-absolue de parole, de presse et d’information trop de gens s’arrogent des connaissances, une compétence, une capacité de jugement, une importance intellectuelle et sociale qu’en fait ils ne possèdent pas et se font, dans le domaine de l’interprétation et de l’application des lois, à la fois accusateurs et juges de leur prochain, se substituant ainsi, d’une part, à ceux dont c’est la fonction sociale de surveiller l’application des lois et d’autre part, aux juges dont c’est la responsabilité de les interpréter et de les faire respecter. Trop rares sont ceux qui peuvent prétendre aider et éclairer ceux qui tiennent de l’état et du peuple la lourde charge de l’administration de la justice. » On comprend que les journalistes n’allaient battre leur coulpe sur la place publique. Jacques Hébert a poursuivi sa croisade en sachant bien que le juge Brossard, étant donné son devoir de réserve, n’interviendrait pas. Je vous suggère de lire cette partie du rapport Brossard.

Anonyme a dit...

Les livres de Jacques Hébert sur l'affaire Coffin sont d'une incroyable malhonnêteté intellectuelle. Monsieur Hébert n'a même pas eu la décence d'exposer à ses lecteurs la preuve présentée à la cour contre Coffin.
Marianna Labrecque

Anonyme a dit...

Me Fortin, partez-vous pour l'été? Allez-vous j'espère nous revenir avec la suite des témoignages amusants du Sénateur Hébert et de la parenté de Coffin?
En tout cas bonnes vacances et merci pour votre livre et votre blogue.
J.N., Oka

Clément Fortin a dit...

Je ne prends que quelques semaines de vacances. Il y a encore beaucoup de choses à dire sur l'affaire Coffin. Je vais continuer d'alimenter ce blogue d'éléments pertinents. J'essaie toujours d'obtenir des renseignements dont on me refuse l'accès. Aussi, en octobre prochain, je dois me présenter devant la Commission d'accès à l'information au sujet du dossier de police. Par ailleurs, Bibliothèque et archives nationales du Québec et le Procureur général du Québec en ont appelé de la décision de la Commission d'accès à l'information qui me permettait de prendre connaissance des transcriptions sténographiques des témoignages rendus à huis clos. L'appel sera entendu en novembre devant la Cour du Québec. Je vous tiendrai au courant des décisions qui seront rendues dans l'un et l'autre cas.
Merci de vous intéresser à ce blogue

Anonyme a dit...

Thanks to you, Me Fortin, now Canadians know the truth about the Hebert case.
Tom Paradis, Montreal

Anonyme a dit...

mr. stoddard said in one of his posts that you, mr. fortin, was not answering questions asked of you. yet mr. stoddard does not answer questions asked to him.. in one post he wrote (There is strong speculation that Eugene Lindsey had a friend of the fairer sex in the Gaspe' region. I have reason to believe and I do believe that this activity occured, and if so, certainly lends credence as to a motive for his death. I have the name of this person, although, due to legalities I am unable to state it) this was writen in 2006, surly now he can tell his readers the name of this woman...the name of this woman could shed a whole new light on coffin case.......

Anonyme a dit...

Whеn using such a ѕolution, you wіll be askеd to talk about
the events that affected you in the year, marriage, new baby, move to а
new house, started collеge, сhanged emρloyment status, etc.
When working under GAAP, revenues and gains have
comрletеly separate ɗefinitiоns. Valіdation dսring - Data Import to ensure bаse data is correct resulting in generatiοn of.


my web-site Bocɑ Raton CPA SiԀе - Http://Judeseitz9.Buzznet.Com/User/Journal/22674747/Ultimate-Solution-Investment-Advisor-Search/,