4 décembre 2012

INFOLETTRE DE L'ASSOCIATION DES AUTEURS DES LAURENTIDES MESRINE LE TUEUR DE PERCÉ




 
 
L’INFOLETTRE DE L’AAL

DÉCEMBRE 2012

par Pierre Audet
 
 

Jacques Mesrine traqué

par l’enquêteur et romancier Clément Fortin

 

Vient de paraître, Mesrine le tueur de Percé – une fraude judiciaire, un livre chaud sur les péripéties gaspésiennes du célèbre braqueur et passe-muraille français. En 1969, Mesrine fut accusé du meurtre d’une aubergiste retrouvée étranglée au Motel Les Trois Sœurs de Percé. L’auteur démontre comment - malgré une preuve circonstancielle accablante - Jacques Mesrine et sa complice Jeanne Schneider réussirent à séduire un jury naïf qui rendra un verdict de non-culpabilité. Clément Fortin a débusqué la vérité à travers les 3346 pages de transcriptions du procès. Il en fait un récit passionnant. Publié aux Éditions Wilson & Lafleur. ISBN 9782896891092
 
 
 
Association des auteurs des Laurentides
102A, avenue de la Gare, Saint-Sauveur, J0R 1R6 450 744-0123
 
 
Visitez le site Web de l'Association des auteurs des Laurentides
Lisez l'infolettre pour d'autres nouvelles des auteurs de notre région
 
 
 
 
 
Des liens à consulter:


 
 

11 commentaires:

Anonyme a dit...

Bonsoir Me Fortin,
Vous voici donc de retour avec un nouveau sujet des hauts et des bas de la Justice du Québec,le fameux Mesrine.Je cours acheter votre nouveau docu-roman pour me délecter
sur les mésaventures de ce cher juge Miquelon,qui après avoir fait des pieds et des mains pour étirer
le cou de ce malheureux Coffin,
s'est fait passer une sublime quenelle comme dirait Dieudonné Mbala-Mbala par ce grand maître Daoust,ce roué enjoleur.
Au plaisir,
007

Clément Fortin a dit...

Bienvenu 007
Je donne ce lien pour ceux qui ne sont pas au courant de la "quenelle de Dieudonné."


http://24heuresactu.com/2012/02/03/dieudonne-la-double-quenelle-de-francois-hollande-video/

Anonyme a dit...

Me Fortin,
Docu-roman pas disponible à Gaspé.
En commande comme dans le bon vieux temps du catalogue des Fêtes de Sears.
007

Clément Fortin a dit...

C'est surprenant. Pourtant, c'est une autre belle histoire de la Gaspésie. Adressez-vous directement chez Wilson & Lafleur.
Bonne lecture

Anonyme a dit...

Me Fortin,
C'est pas un roman ce livre, c'est
aride, répétitif, j'aime pas.
Peut-être parfait pour des étudiants avocats mais pas pour le citoyen moyen intéresssé par le sujet.

Clément Fortin a dit...

Vous soulevez une question très personnelle. Ce n’est pas un roman. C’est un docu-roman. Je vous renvoie à la définition que j’en donne dans ma préface. Tout dépend de ce que vous recherchez dans un livre. Dans ma préface, je demande aux lecteurs de me pardonner de lui présenter de longs témoignages. Vous avez raison de dire que c’est répétitif. J’entends la même critique à l’égard de la Commission Charbonneau. Il faut entendre la version de chaque témoin. Des faits doivent être corroborés. En contre-interrogatoire, les procureurs ressassent les mêmes faits pour obtenir des éclaircissements et souvent les mettre en doute pour discréditer le témoin. Les répétitions sont donc inévitables. La preuve circonstancielle s’établit par un enchaînement de faits qui doivent être prouvés et corroborés. À la fin, c’est le jury qui décidera de leur valeur probante en rendant son verdict. Il y a des lecteurs qui aiment bien cet exercice. Et d’autres, comme vous, qui n’y prennent pas plaisir. Je crois cependant que mon docu-roman est accessible à un grand nombre de lecteurs. Quand un étudiant en droit commence son cours, il a tout à apprendre. Imaginez-vous que vous en êtes un en lisant mon livre. Chacun y trouvera son compte. 007, pour sa part, voulait se délecter des mésaventures du juge Miquelon. Il est servi à souhait dans ce livre.

Anonyme a dit...

Me Fortin,
J'ai lu votre livre et j'ai bien aimé. J'apprends beaucoup sur comment fonctionne la justice. C'est pas facile. Ca demande un effort. Lâchez pas.
P. Lafontaine

Anonyme a dit...

Bonsoir Me Fortin,
Je suis étudiant en droit. Vos livres sont de vrais cours de droit. Merci
Pierre B.

Anonyme a dit...

Bonsoir Me Fortin,
J’ai lu votre dernier livre. Très intéressant. Je n’avais jamais pensé à un procès comme étant une fraude judiciaire. On parle plutôt d’erreurs judiciaires.
J. Marquis

Anonyme a dit...

Bonjour Me Fortin,
Je viens de terminer la lecture de votre livre. L'étudiant qui se laisse guider par vous apprend beaucoup au sujet d'un procès devant jury. Ca va être plus difficile maintenant de faire des films comme l'Affaire Coffin et les Grands Procès. Les scénaristes vont devoir s'inspirer des dossiers de la cour et non des articles de journaux. Quel est votre prochain sujet? Merci
C. Dumoulin, Montréal

Clément Fortin a dit...

Monsieur Dumoulin,
Je vous communiquerai plus tard le sujet de mon prochain docu-roman. J'y travaille assidûment.
Je vous remercie de vos commentaires.